04 09 | 2012

Ubuntu 12.04: Installation au plus simple (3)

Rédigé par Sorrodje

Classé dans : Informatique, Opinion, Tutos, Trucs et astuces

Suite à l'installation à proprement parler et sa finalisation , quelques configurations de base font partie de mon "pack installation" personnel qui me sert de fil rouge lors de chaque préparation d'un PC sous Ubuntu. IL n'y a qu'à suivre le guide dans mon introduction à Ubuntu One, Firefox et Thunderbird ;) . Le petit tour de manège permet d'ailleurs de jeter un oeil  quelques innovations ou spécificités de l'interface Unity!


Ubuntu one : l'espace de stockage en ligne "by Ubuntu"


Plusieurs services de ce type sont disponibles et très fonctionnels: Dropbox est surement le plus connu, OVH propose Hubic,  Windows et MacOSX s'y sont mis.  Ubuntu propose ce service très utile depuis plusieurs années maintenant. Il est de mon point de vue très utile et présente l'intérêt d'être parfaitement intégré au système. Autant l'utiliser en tant que besoin donc.

Ubuntu one offre tout simplement un espace en ligne gratuit de 5 Go qui se "synchronise" avec un ou plusieurs dossiers de notre PC . C'est à dire que les contenu des dossiers concernés sur le PC sont en permence copié sur Internet. Du coup, on peut accéder aux données concernées depuis n'importe quel ordinateur grâce à l'espace en ligne. D'autre part, ces même données ne disparaissent en cas de perte ou destruction de notre PC et enfin on peut facilement les partager avec qui on veut.  Très pratique à l'usage !

Pour accéder au service, il faut simplement configurer son compte à la première connexion par exemple lors de notre installation.  On trouve l'accès à ubuntu one directement dans le dock de gauche dans Unity  :





En cliquant  on découvre l'écran d'accueil d'Ubuntu one.




Cliquer sur "Installer" lance le processus et après quelques secondes d'attente, U1 nous demande les éléments personnels nécessaires.



IL faut suivre "bêtement" les instructions . Il faut juste signaler que les identifiants et mots de passe demandés sont indépendant de ceux qu'on a pu choisir lors de l'installation.  Le plus difficile est surement de déchiffrer le "captcha" d'inscription, c'est à dire les mots à recopier pour confirmer qu'on est bien un vrai être humain et pas un robot spammeur ;)

Le processus de  création de compte va vous envoyer un code sur la boîte mail choisie. Il faut donc aller le récupérer (via firefox et votre portail d'accès web habituel) et le saisir dans la fenêtre telle que ci-dessous:





On peut alors finaliser l'installation et U1 affiche un "état" du compte Ubuntu one. On peut y sélectionner des dossiers à ajouter à la "synchronisation"






Si on ajoute rien, par défaut le seul dossier synchronisé via U1 est un nouveau répertoire qui se crée dans notre espace personnel sur le PC: un dossier tout simplement nommé Ubuntu One :





La configuration est terminée, on a dès lors assez rarement l'occasion de toucher au parmétrage d'U1 par ce biais.  On vérifie tout de même qu'on retrouve bien le dossier " "Ubuntu one" dans notre espace personnel. Pour cela, on retrouve dans le dock l'icône dédiée :


 

En ouvrant notre Dossier personnel (le navigateur de fichier Nautilus en fait) on voit bien notre répertoire/dossier Ubuntu one bien rangé à côté des autres dossiers principaux:





La coche verte signifie que tout son contenu est synchronisé en ligne.  L'utilisation est très simple: Tous les fichiers placés dans le répertoire " Ubuntu One" sont en permanence recopiés en ligne sans autre action à réaliser.  On peut à l'occasion demander à U1 de synchroniser un autre dossier de son choix.

Par exemple si on veut qu'Ubuntu One synchronise notre dossier "Documents": Il faut cliquer droit sur le dossier puis aller dans "Ubuntu One" puis "synchroniser ce dossier".

La preuve en images :






Et le tour est joué.  On peut alors passer à la configuration d'un accès local à notre boite mail avec Thunderbird :


Thunderbird: Création de la boite mail


Si vous êtes habitués de la consultation de boite mail directement sur internet via un navigateur comme  firefox, cette partie sera sûrement superflue. A titre personnel, j'aime bien utiliser un client dit "lourd" comme Thunderbird . Question d'habitude ;)

Lors d'une première installation , la première chose à faire pour accéder à Thunderbird est d'abord de le trouver.  Pour cela on utilise le panneau de contrôle ou tableau de bord d'Unity. On le nomme assez fréquemment par l'abréviation anglaise "dash".

Allons dans ce "dash" donc en cliquant sur l'icône Ubuntu en haut du dock de gauche. 




Comme on le voit ci dessus, il suffit de taper quelques lettres du nom de l'application dans le moteur de recherche intégré  pour faire apparaître Thunderbird. On peut bien sur utiliser d'autres mots clés génériques comme mail , courrier qui auraient aussi révélé l'application recherchée ;)

Si on utilise Thunderbird, on l'utilise très souvent. Il est donc pertinent de positionner son icône dans le dock de gauche de Unity: Une fois affiché dans le Dash il suffit de cliquer et "garder cliqué" l'icône concernée puis la glisser et la déposer dans le dock . C'est une des manières logiques de procédér pour "épingler" une application dans le dock ;)

A la première ouverture, Thunderbird va proposer dirctement de créer un compte et c'est précisément ce qu'on veut faire :





Il propose même de nous créer un compte. Si on en a un (celui utilisé pour configurer Ubuntu One en particulier) on peut juste passer à l'étape suivante:





IL suffit de donner son mail et le mot de passe associé et Thunderbird fait le reste. C'est tout et on passe à Firefox!


Firefox: Conserver ses favoris et autres données personnelles grâce à "Sync"


Là encore ça n'a rien d'indispensable mais c'est fort agréable et utile particulièrement dans deux circonstances: Quand on a deux machines ou plus et quand on change de machine (ou de système comme par exemple ici avec Ubuntu) . Sync permet (sur le même principe qu'Ubuntu one) de copier certains paramètres de firefox sur Internet pour ainsi les sauvegarder et les retrouver dans un autre Firefox sur une autre machine. 

Qui n'a pas froncé du nez à l'idée de devoir rechercher et reclasser tous ses favoris ou ses mots de passe ou autres en cas de réinstallation ou rachat de machine?  Sync solutionne totalement ce problème puisqu'il suffit de mettre en oeuvre un compte  et connecter firefox à ce compte pour retrouver toutes ses petites affaires. 

Si cette installation d'Ubuntu fait suite à un windows dans lequel on utilise déjà Firefox, il sera alors intéressant de s'assurer de configurer Sync sous windows d'abord. Ainsi tous les paramètres du Firefox sous windows vont être repris dans notre installation fraîche sur Ubuntu ;)

Du coup en ce qui me concerne la mise en oeuvre de Sync est systématique. Rien de compliqué à faire ! On commence à avoir l'habitude de Unity et  de son dock et on sait donc trouver et ouvrir Firefox :



Une fois ouvert, il faut chercher où trouver le moyen de configurer notre fameux sync. On peut pour cela aller coller notre pointeur de souris sur la barre haute de l'écran et faire apparaître les menus de Firefox puis farfouiller dedans à la recherche de Sync. C'est une option pour le moins classique  mais néanmoins parfois fastidieuse.

Ubuntu 12.04 propose une autre option : HUD . 

HUD est un petit utilitaire qui permet de faire une recherche dans les menus grâce à des mots-clefs. Comme dans notre "dash" et comme dans Google.


Exemple ici : une fois Firefox ouvert , on tape sur la touche "Alt" à gauche de la barre d'espacement sur le clavier et on voit apparaître l'ami HUD :



Reste donc à essayer sync comme mot-clé dans cette barre de recherche :



On repère rapidement une proposition semblant convenir à ce qu'on cherche à faire .. Il ne reste plus qu'à se positionner sur cette proposition ( avec les flèches de clavier) et valider par entrée pour aller à Sync et son paramétrage. Pratique !

La suite est très classique et on commence à prendre l'habitude après les manips précédentes : 



On ne surprendra personne en proposant de cliquer sur "Créer un nouveau compte" ce qui amène à :



Une fois tout bien rempli comme il faut on reçoit normalement le satisfecit de Firefox :




et ainsi tous les paramétrages de firefox sont toujours conservés bien au chaud quelquepart sur Internet, veillés attentivement par la fondation Mozilla qui nous fournit depuis de longues années le formidable navigateur Internet qu'est Firefox.  Une grande partie de son intérêt est d'ailleurs de bénéficier de compléments ( addons ) qui améliorent grandement le confort d'utilisation d'internet...

Un de ces modules complémentaires de Firefox fait d'ailleurs OBLIGATOIREMENT partie de mon installation type. Consulter Internet sans ce complément m'est insupportable.

Si vous ne connaissez pas jusque là , installer absolument adblock !!



Firefox: essayer adblock c'est l'adopter!


Sur le même principe que sync, on va chercher dans les menus le moyen d'aller installer un complément ou add-on.  On dégaine à nouveau HUD et on teste avec "complément" en mot clef... Il nous indique du coup rapidement l'entrée "modules complémentaires" qu'on s'empresse d'aller visiter comme précédemment expliqué.


Firefox nous affiche son propre "magasin" de modules complémentaires:



Comme d'hab', on repère la barre de recherche et on y cherche "adblock" et on obtient une liste de modules en rapport avec "adblock". Ce qui nous intéresse est là :



On installe et y'a plus qu'à redémarrer Firefox pour bénéficier d'un Internet débarrassé de sa pollution publicitaire!


Sans Adblock :      Avec Adblock activé:


Pour Aller plus loin...


Voilà . Là j'ai fait le tour de tout ce que je fais lors d'une installation d'Ubuntu sur un PC.

Ensuite, il ne suffit plus qu'à ajouter les applications dédiées à nos activités préférées et donc personnaliser l'installation selon nos besoins .  là où je vais installer mes clés SSH et configurer l'accès à mes serveur puis mettre en oeuvre un hyperviseur de machines virtuelles peut-être que vous serez plutôt du genre à installer des jeux ou rechercher le gestionnaire de photos qui vous convient le mieux.

A chacun de suivre ses propres intérêts et sa propre curiosité. 

Je ne développe pas en particulier les accès aux réseaux sociaux et messageries instantanées pour la bonne raison que je ne pratique pas . Pour autant,  Ubuntu est parfaitement dotée des outils nécessaires disponibles via le dash/tableau de bord ou plus directement dans le menu "communication" accessible en cliquant sur l'enveloppe dans le panel en haut :



Enfin et surtout, je ne saurais trop vous conseiller par contre d'en rester à utiliser uniquement les applications disponibles via la logithèque Ubuntu sans chercher à bidouiller outre mesure. Si vraiment il y'a nécessité de chercher des applications ailleurs , vous découvrirez surement les dépôts ppa et autres "compilations" ... En tout état de cause, faites en sorte de perdre l'habitude d'aller télécharger des logiciels sur internet . Quand on veut installer une application sur Ubuntu on suit le raisonnement suivant :


- Regarder la disponibilité dans la logithèque et vérifier que la version proposée convient. Seul cette modalité vous donne le droit d'en vouloir à ubuntu si ça ne fonctionne pas correctement . Tout autre manip est de votre propre fait et de votre propre responsabilité.

- A défaut, vous pouvez  rechercher et installer un dépôt tiers le plus officiel et le plus stable possible ( voir les forums et la doc pour prendre les renseignements nécessaires )

- Eviter toute autre installation .

- Si vraiment c'est nécessaire de passer par un autre moyen que les deux premiers cités, assurez vous de maitriser les tenants et aboutissants techniques de ce que vous faites. Selon votre projet, vous pouvez abimer votre systeme et cela peut nécessiter de devoir le réinstaller complètement . Assurez vous que vos données soient protégées par une sauvegarde et ne vous en prenez qu'à vous même en cas de dysfonctionnement ;)


***********************

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot lhobv ? : 

Archives

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Partage à l'Identique 2.0 France
.