04 09 | 2012

Ubuntu 12.04: Installation au plus simple (2)

Rédigé par Sorrodje

Classé dans : Informatique, Opinion, Tutos, Trucs et astuces

Après la première partie de l'installation , on enchaîne ici sur les étapes (quasi) indispensables pour aboutir à un système Ubuntu totalement fonctionnel pour un usage familial, le tout en conservant l'esprit de ce tuto à savoir rester au plus près des solutions proposées par défaut et opter systématiquement pour les options simples et accessibles à tout un chacun. 
 



Suivez le guide !
 

 

De GRUB à Unity : premier démarrage.


Si on a demandé l'installation d'ubuntu à côté de notre systeme existant, on doit arriver sur cet écran simple mais reconnaissont le, franchement peu chatoyant. C'est GRUB le gestionnaire de démarrage qui nous propose plusieurs options pour démarrer notre ordinateur :





Pour démarrer sur Ubuntu il suffit de taper sur "entrée". Si on veut démarrer  sur un autre systeme (ici windows 8), on utilise les flèches pour se positionner puis "entrée". Les autres possibilités sont des options "techniques" qu'on a pas à aller visiter dans le cadre d'une utilisation courante. 

Si on a demandé une installation sur tout le disque et qu'Ubuntu est notre système unique, cet écran ne s'affiche pas et on va directement  à la phase de connexion à son ordinateur.






On y donne le mot de passe choisi lors des phases précédentes et on en arrive à notre première découverte du bureau Ubuntu  : Unity.





Welcome Onboard !


Avant de commencer à prendre en main cet environnement, il faut finaliser quelques points essentiels de l'installation .

 

 

 

Finalisation de la prise en charge du matériel.


Le cas échéant, il se peut qu'Ubuntu ait détecté que votre matériel nécessite l'installation et l'activation de pilotes supplémentaires pour assurer un fonctionnement optimal de l'ordinateur. Le signalement est simple à repérer dans la zone d'indicateurs en haut à droite :




Une notification signale en outre que de nouveaux pilotes sont disponibles.

En cliquant sur cette icône, on peut faire le nécessaire en demandant l'installation des pilotes. Ici on voit un exemple lié à ma machine vituelle Virtualbox mais ça s'adapte aux nécessités de chaque machine.





En cliquant sur "activer" on déclenche l'installation du nécessaire :





et Ubuntu nous signale que tout est OK

 

 

 

 

 

 

Finalisation des mises à jour


Selon la date d'installation et l'âge de la mise à disposition de l'image d'installation utilisée, il se peut que le système affiche tout de suite la disponibilité d'un certain nombre de mises à jour qui peuvent représenter un volume plus ou moins important. 

Une nouvelle fois,  Ubuntu nous rappelle cette nécessité et ouvre le gestionnaire de mise à jour qu'on repère dans le dock à gauche. L'icône mentionne même le nombre de mises à jour disponibles:




En cliquant sur cette icône on affiche le gestionnaire de MAJ et on lui demande d'installer ce qui doit l'être. Pour cela , il peut demander notre mot de passe administrateur et c'est bien celui qu'on a choisi pour notre propre compte . En tant que premier utilisateur on est par défaut admin de la machine.

     


A ce stade, on a terminé la mise en place à proprement parler et l'installation est terminée. Pour autant,  j'adopte en sus l'installation de compléments "propriétaires" certes pas indispensables mais dont l'absence peut empêcher de profiter totalement de certains contenus multimedia et/ou web courants.

 

 

 

 

 

 

Installation des codecs multimedias et autres compléments "non-libres"



Ces éléments ne sont pas installés par défaut pour laisser le choix à l'utilisateur de les installer ou pas.

Ce sont des composants "propriétaires" dont le code est donc uniquement accessible à leur concepteur ( Des sociétés comme Adobe, Microsoft , Oracle entre autres ) et faisant l'objet de licence. Ils sont malheureusement souvent indispensable pour avoir une expérience "web" complète  "comme sous windows" ... On peut décider sciemment de ne pas les installer par principe. A titre  personnel, je les installe donc je vous dis comment je fais ici . A vous de voir ;)

En l'occurence, cette manipulation permet aussi de voir ou revoir un aspect fondamental du fonctionnement d'Ubuntu: l'installation de logiciels complémentaires.

Cette installation se fait grâce à la logithèque qui est depuis quelques versions le moyen le plus simple et le plus accessible d'installer des applications. Cette logithèque est accessible directement dès l'installation via le dock de gauche :





Cliquer sur l'icône considérée ouvre ce magasin d'applications spécifique à Ubuntu.





On peut y fouiller et faire des recherches via les catégories mais aussi via un moteur de recherche en haut à droite.

Ici , on cherche à installer des compléments /codecs et autres plugins sous licence propriétaire . Ubuntu propose un seul et unique "paquet" pour tout installer: Les "suppléments restreints Ubuntu" .. faire une recherche avec cette expression fait apparaître les bonnes propositions.





Il suffit alors de se positionner sur le bon item et cliquer sur installer... Pour installer les "suppléments restreints Ubuntu", le systeme va signaler que deux autres éléments doivent être supprimés, ce qu'on peut accepter sans problème. 





La logithèque fait ensuite son travail, télécharge et installe tout ce dont on peut avoir besoin. Attention tout de même à ne pas s'endormir et valider qu'on a bien lu les licences avant d'installer :






Attention , avec tout ça il manque encore la possibilité de lire des DVD du commerce. Ces derniers sont protégés et une manip complémentaire doit être effectuée ... dans un terminal. Bah oui, il ne fait pas trahir la réputation de Linux d'être trop compliqué pour les utilisateurs normaux hein ! .. Pas de bonne installation sans sortir une fois des lignes de commandes bien roots ;-)

Pour la manoeuvre, il suffit de suivre pas à pas ce qui suit sans se poser plus de questions, c'est la première et la dernière fois qu'on va utiliser ça dont profitez bien :

- On ouvre notre fameux terminal avec l'utilisation de la combinaison de touches Ctrl + Alt + t . Voilà la bête!




- Dans l'invite de commande on copie/colle la ligne suivante :

 

 

 

 

 

sudo sh /usr/share/doc/libdvdread4/install-css.sh


- On tape sur entrée et on donne son mot de passe personnel ( puisqu'on est l'administrateur et seul maître à bord )

Voilà c'est terminé, il ne reste plus qu'à faire disparaître ce fameux terminal et reprendre une vie normale.

 

 

 

 

Au cas où: mettre en route sa connexion wifi.



Jusqu'ici on travaillé avec notre PC connecté par cable à notre box. on peut avoir envie de se connecter en wifi pour prendre un peu de liberté et terminer de mettre en application ce tuto depuis un endroit confortable ;)

Rien de compliqué , on va cliquer dans l'icône dédiée à la gestion des connexions  :



C'est l'icône avec les deux flèches opposées quand on est connecté par câble. On clique et on fait apparaître le menu associé :




Dans la section dédiée au réseaux sans fil apparait la liste des réseaux disponibles, il faut repérer le nom du sien ( par exemple ici livebox-b6b0. Il faut donc au préalable savoir le "nom" de son wifi et aussi préparer sa clé WEP disponible sur la box ou dans la paperasse livrée avec l'abonnement internet.  Avant de passer à la phase suivante, il est possible de devoir metttre sa box en mode association ( voir documentation de la box en question ) mais sur les boxes récentes que j'ai eu en main ce n'était pas nécessaire.

Une fois repéré notre wifi donc , on cliquote dessus et puis on donne notre clé WEP à la demande comme ici :




et après un peu de moulinage, le wifi est connecté et la clé wep mémorisée pour les connexions futures.


Une fois cette phase terminée , on a un système totalement opérationnel dans le cadre d'un usage personnel ou familial et on peut donc s'en arrêter là en ce qui concerne la finalisation de l'installation d'Ubuntu 12.04.


Pour autant,  je complète systématiquement mes installations avec deux ou trois configurations de quelques applications "phare" d'Ubuntu : Firefox , Thunderbird et Ubuntu One... La suite.

 

 

 

2 commentaires

jeudi 06 septembre 2012 à 07:52 Terminale a dit : #1

Bonjour,

Merci bien pour votre site, il m'a été très utile pour le VKS que j'ai récupéré. Juste pour info, vous avez caché dans l'image du terminal votre nom mais il est toujours indiqué juste au dessus (à côté de la croix et des icônes pour réduire ou agrandir la fenêtre).

Bonne journée et bonne continuation
(PS : Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de faire apparaître ce commentaire :-)

jeudi 06 septembre 2012 à 09:19 Sorrodje a dit : #2

Ecroulé de rire! .. Mais si je mets en ligne ce commentaire! je vais même laisser la bourde, ça me fait rire les coquilles bêtes comme ça ;-)))

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot yjwp ? : 

Archives

Contrat Creative Commons
Ce(tte) oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Partage à l'Identique 2.0 France
.